Author:
ABDEL ILLAH ABDEL ILAH
Subject:
Languages
Material Type:
Assessment
Level:
High School
Tags:
  • 1-Les Catégories Grammaticales/2-Les Fonctions Syntaxiques/3-Les Types De Phrases
    License:
    Creative Commons Attribution
    Language:
    French

    1-Les catégories grammaticales/2-Les fonctions syntaxiques/3-Les types de phrases

    1-Les catégories grammaticales/2-Les fonctions syntaxiques/3-Les types de phrases

    Overview

    1-Les catégories grammaticales/2-Les fonctions syntaxiques/3-Les types de phrases

    Les catégories grammaticales

    1-Les catégories grammaticales

    Les catégories grammaticales, aussi appelées parties du discours, sont les différentes classes de mots utilisées pour construire une phrase en français. Voici les principales catégories grammaticales en français :

    1. Le nom (substantif) : désigne une personne, un lieu, une chose ou une idée. Exemples : chien, Paris, bonheur.
    2. Le pronom : remplace un nom pour éviter de le répéter. Exemples : il, elle, qui.
    3. L'adjectif : décrit ou qualifie un nom. Exemples : grand, bleu, gentil.
    4. Le verbe : exprime une action ou un état. Exemples : manger, courir, être.
    5. L'adverbe : modifie un verbe, un adjectif ou un autre adverbe. Exemples : rapidement, très, bien.
    6. La préposition : établit une relation entre différents éléments de la phrase. Exemples : à, dans, sur.
    7. La conjonction : relie des mots, des phrases ou des propositions. Exemples : et, mais, ou.
    8. L'interjection : exprime une émotion ou une réaction brève. Exemples : oh, ah, ouf.

     

     

     

    2-Les fonctions syntaxiques

    Les fonctions syntaxiques sont des rôles grammaticaux que jouent les mots et les groupes de mots au sein d'une phrase. Elles permettent de structurer la phrase et de comprendre les relations entre les éléments qui la composent. Voici quelques exemples de fonctions syntaxiques courantes en français :

    1. Le sujet : Le sujet est le mot ou le groupe de mots qui effectue l'action dans la phrase. Il répond à la question "Qui fait l'action ?" ou "Qu'est-ce qui fait l'action ?"
    2. Le verbe : Le verbe est le mot qui exprime l'action ou l'état de la phrase. Il est généralement le noyau du prédicat.
    3. Le complément d'objet direct : Il répond à la question "Quoi ?" ou "Qui ?" par rapport à l'action du verbe. Il est directement touché par l'action.
    4. Le complément d'objet indirect : Il répond à la question "À qui ?" ou "À quoi ?" par rapport à l'action du verbe. Il indique à qui ou à quoi est destinée l'action.
    5. Le complément de lieu : Il indique où se déroule l'action de la phrase.
    6. Le complément de temps : Il indique quand se déroule l'action de la phrase.
    7. Le complément circonstanciel : Il donne des informations supplémentaires sur l'action du verbe, telles que la manière, la cause, la condition, etc.

    Ces fonctions syntaxiques sont essentielles pour analyser la structure grammaticale des phrases en français. Elles permettent de comprendre comment les mots interagissent les uns avec les autres pour former un sens cohérent.

     

    3-Les types de phrases

    Il existe quatre types principaux de phrases en français :

    1. La phrase déclarative : Elle sert à déclarer ou à affirmer quelque chose. Par exemple, "Le soleil brille."
    2. La phrase interrogative : Elle sert à poser des questions. Par exemple, "Où vas-tu ?"
    3. La phrase impérative : Elle sert à donner des ordres, des conseils ou des invitations. Par exemple, "Ferme la porte."
    4. La phrase exclamative : Elle sert à exprimer une émotion ou une exclamatio. Par exemple, "Quelle belle journée !"

    4-Les formes de phrases

    Les formes de phrases correspondent à des structures de phrases différentes et à des manières différentes de dire quelque chose. Cette notion regroupe plusieurs phénomènes syntaxiques et particularités grammaticales qui sont analysés différemment ou sous un autre angle dans la grammaire traditionnelle.

    Les structures des formes de phrases

    En grammaire actuelle Afficher l'infobulle, les formes de phrases correspondent à des structures de phrase différentes. Les formes de phrases se reconnaissent par la présence (ou non) de certains mots et par des variations dans l’ordre des mots dans la phrase. On peut dire aussi que les formes de phrases correspondent à des manières différentes d’exprimer un message.

    Bien qu’il existe une très grande variété de phrases, les variations qu’on observe peuvent se ramener à quatre oppositions. C’est en termes de ces oppositions que sont définies les formes de phrases. Et c’est selon ces quatre critères que toute phrase peut être analysée.

    Les quatre formes de phrases

    On oppose ainsi les formes de phrases suivantes :

    • Forme positive et forme négative
    • Forme active et forme passive
    • Forme neutre et forme emphatique
    • Forme personnelle et forme impersonnelle

    Toute phrase, qu’elle corresponde au modèle de la phrase de baseAfficher l'infobulle ou non, se décrit en fonction de ces quatre oppositions. C’est donc dire que n’importe quelle phrase a toujours quatre formes.

    Les phrases transformées

    Une phrase de base est de formes positive, active, neutre et personnelle. En grammaire actuelle, conformément à la théorie linguistique dont elle s’inspire (la grammaire générative transformationnelle), les phrases qui ne sont pas à construction particulière et qui ne sont pas de forme positive, active, neutre et personnelle sont des phrases transformées, c’est-à-dire qu’elles résultent de transformations de forme. Et comme toute transformation laisse des marques (ou signes), ce sont ces marques qui permettent de reconnaîtreAfficher l'infobulle et d’analyser les différentes formes de phrases.

    Forme positive et forme négative

    On parle de phrase de forme positive, ou plus simplement de phrase positive, pour nommer ce que la grammaire traditionnelle appelle phrase affirmative. La phrase de forme négative, ou plus simplement la phrase négative, s’oppose à la phrase positive par la présence de mots qui expriment la négation. Les phrases négatives comportent toujours deux éléments de négation : l’adverbe ne et un autre élément qui peut être un autre adverbe (pasplusjamaisguèrenullement), un pronom négatif (personneriennulaucunpas un) ou un déterminant négatif (nulaucunpas un).

    Exemples de phrases à la forme positive et à la forme négative

    Phrase positive 

    Phrase négative

    Il téléphone souvent à sa sœur.

    Il ne téléphone pas souvent à sa sœur.

    Quelqu’un a demandé le vote secret.

    Personne n’a demandé le vote secret.

    Un communiqué a été diffusé à ce sujet.

    Aucun communiqué n’a été diffusé à ce sujet.

    Forme active et forme passive

    La phrase de forme passive, ou phrase passive, s’oppose à la phrase de forme active, ou phrase active. On reconnaîtAfficher l'infobulle une phrase passive par la présence du verbe être suivi d’un participe passé et, souvent, de la préposition par suivie d’un groupe du nom. Une comparaison avec la phrase active correspondante montre également que le groupe sujet et le groupe complément sont inversés. L’opposition forme active/forme passive implique donc plusieurs différences syntaxiques.

    Exemples de phrases à la forme active et à la forme passive

    Phrase active 

    Phrase passive

    Son fils a envoyé ces fleurs.

    Ces fleurs ont été envoyées par son fils.

    Le vent avait déraciné deux arbres.

    Deux arbres avaient été déracinés par le vent.

    On annoncera son départ lundi.

    Son départ sera annoncé lundi.

    Contrairement à ce qui se fait en grammaire traditionnelle, cette opposition n’est pas analysée en termes d’agent, de patient et de complément d’agent, ou encore d’activité et de passivité, termes qui font référence au sens et non à la structure de la phrase.

    Forme neutre et forme emphatique

    La phrase de forme emphatique permet de mettre en évidence un groupe de la phrase. Il y a deux sortes de mise en évidence : la mise en évidence par détachement ou la mise en évidence à l’aide de c’est… qui.

    Mise en évidence par détachement

    On peut mettre en évidence un groupe par détachement; le groupe est alors détaché en tête de phrase ou en fin de phrase, et isolé par une virgule à l’écrit. Ce groupe, qui est soit le groupe sujet soit le groupe complément direct, est repris ou annoncé par le pronom personnel correspondant.

    Exemples de phrases à la forme neutre et à la forme emphatique (mise en évidence par détachement)

    Phrase neutre

    Phrase emphatique

    Je connais son frère depuis longtemps.

    Son frère, je le connais depuis longtemps.
    Ou :
    Je le connais depuis longtemps, son frère.

    Mes parents ne lui ont jamais parlé.

    Mes parents, ils ne lui ont jamais parlé.
    Ou :
    Ils ne lui ont jamais parlé, mes parents.

    Mise en évidence à l’aide de c’est… qui

    Une autre façon de construire une phrase emphatique est d’avoir recours à c’est… qui pour mettre en évidence un groupe sujet et à c’est… que pour mettre en évidence un groupe complément.

    Exemples de phrases à la forme neutre et à la forme emphatique (mise en évidence à l’aide de c’est… qui)

    Phrase neutre

    Phrase emphatique

    Notre invité est arrivé en fin de soirée avec son fils.

    C’est notre invité qui est arrivé en fin de soirée avec son fils.
    Ou :
    C’est en fin de soirée que notre invité est arrivé avec son fils.
    Ou :
    C’est avec son fils que notre invité est arrivé en fin de soirée.

    Forme personnelle et forme impersonnelle

    On reconnaît une phrase de forme impersonnelle par la présence, comme sujet, du pronom il dit impersonnel – ce il qui ne s’oppose pas aux pronoms personnels je et tu. Par comparaison à la phrase personnelle correspondante, on remarque également que le groupe qui était sujet apparaîtAfficher l'infobulle en fin de phrase comme complément du verbe impersonnel.

    Exemples de phrases à la forme personnelle et à la forme impersonnelle

    Phrase personnelle

    Phrase impersonnelle

    Un phénomène inexplicable s’est produit.

    Il s’est produit un phénomène inexplicable.

    Beaucoup de choses ont été dites sur son compte.

    Il s’est dit beaucoup de choses sur son compte.

     5-Les phrases simples et les phrases complexes sont deux types de structures grammaticales

    (Le prédicat est l'un des deux éléments essentiels d'une phrase, l'autre étant le sujet. Le prédicat exprime ce que le sujet fait, ce qu'il est ou ce qui lui arrive. En d'autres termes, le prédicat indique l'action, l'état ou la relation associée au sujet. Voici quelques exemples pour mieux comprendre :

    1. Prédicat exprimant une action :
      • "Elle danse." (L'action "danse" est le prédicat.)
    2. Prédicat exprimant un état :
      • "Il est heureux." (L'état "heureux" est le prédicat.)
    3. Prédicat exprimant une relation :
      • "Le chat devient un animal de compagnie." (La relation "devient" est le prédicat.)

    Le prédicat peut être simple ou composé. Dans un prédicat simple, il y a une seule action ou un seul état associé au sujet. Dans un prédicat composé, il y a deux ou plus d'actions, d'états ou de relations associées au sujet. Par exemple, "Il chante et danse" a un prédicat composé avec deux actions, "chante" et "danse."

    En résumé, le prédicat est une partie essentielle de la phrase qui indique ce que le sujet fait, est ou ce qui lui arrive. Il est un élément clé pour comprendre le sens de la phrase.

    1. Phrase Simple : Une phrase simple est une construction grammaticale qui contient un seul sujet et un seul prédicat. Elle exprime généralement une idée ou une action de manière directe et concise. Par exemple :
      • "Le chat dort."
      • "Elle chante."
    2. Phrase Complexe : Une phrase complexe, comme son nom l'indique, est plus compliquée. Elle est constituée de deux ou plusieurs propositions reliées entre elles. Ces propositions peuvent être liées par des conjonctions comme "et", "mais", "ou", "car", "parce que", etc. Par exemple :
      • "Il a mangé son dîner, puis il est sorti jouer." (Deux propositions liées par "puis")
      • "Elle est fatiguée parce qu'elle a couru toute la journée." (Deux propositions liées par "parce que")

    Les phrases complexes permettent d'exprimer des idées plus nuancées en reliant des informations ou en montrant des relations de cause à effet, de contraste, de concession, etc. Elles sont couramment utilisées dans des textes plus élaborés tels que des essais, des romans et des discours.

    J'espère que ces explications vous sont utiles ! Si vous avez besoin de plus d'informations, n'hésitez pas à demander.